Le cancer....

Aujourd’hui, je voudrais réagir contre un truc qui m’énerve….Les articles qui disent «cette simple astuce vous guérira du cancer », les chaines qui disent «si toi aussi tu connais quelqu’un qui a eu un cancer, partage ce ruban rose (et si tu le fais pas t’as VRAIMENT pas de cœur) », les gens qui disent….bref….

 

Parce que premièrement, il n’y a pas UN  cancer, mais un tas de cancers. Du sein, de la prostate, de l’utérus, du foie….qui n’ont pas tous la même virulence et le même pronostic. Et puis, dans  chaque catégorie de  cancers, il y a des stades. Et puis, il y a l’absence ou la présence de métastases…..bref, parler DU cancer, serait un peu comme parler DU chien, c’est-à-dire  donner les mêmes caractéristiques au Pincher nain, au labrador, au Husky et au Bouvier Bernois. Et du coup, leur donner la même nourriture, leur faire faire la même activité sportive ….

 

Parce qu’ensuite, le cancer est une maladie qu’il faut traiter dans sa globalité….Et que ces fameuses «choses simples » (le curcuma, la suppression de sucres, jeûne etc…) si elles ont leur intérêt certain, ne peuvent à mon sens être considérées que sous un angle global…. Changement alimentaire, changement d’hygiène de vie  (sport, cigarette, alcool…), méditation, pensées positive etc…..

 

 

 

Parce qu’enfin, le cancer est un truc grave. Qu’on ne doit pas traiter à la légère. Le cancer joue sur la peur de l’humain. La peur de mourir. Alors, c’est facile, quand on est en bonne santé, de dire que la chimio ça tue, que le curcuma c’est la voie, mais quand on est atteint d’un cancer, dans la majorité des  cas, on a peur de mourir. Et les autres aussi, l’entourage, ils ont peur que vous mourriez. Et puis ils voient en vous leur propre possible mort (oui, oui, on va tous mourir)…..

 

Alors plus personne ne sait tellement, dans ces cas-là….

 

Alors, ne jugeons pas, et gardons-nous de mots excessifs…..

 

 

 

A mon sens, le curcuma, le jeûne, la diffusion de chaines ne guérissent** pas le cancer.

 

Le magnétisme, la reflexo, l’acupuncture non plus, même si ce sont des aides PRECIEUSES.

 

Une démarche globale s’impose. Une démarche qui tient compte du type de cancer, des habitudes de vie de la personne, de ses  croyances,   de sa spiritualité, de ses peurs. Une démarche qui tient compte de la proposition du corps médical, avec une vrai éthique, une vraie information sur les produits et leurs effets, afin de conduire chacun à un VRAI choix éclairé.

 

Et si par hasard, un de vos proches est atteint d’UN cancer, alors, ne faites pas circuler de chaine, allez le voir, invitez le à boire un thé, parlez-lui de votre vie, parlez-lui de LA VIE.

 

 

 

**On ne parle d’ailleurs normalement pas de guérison mais de rémission, et ceci seulement après plusieurs années sans récidive

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0